alimentation-sante
L'écologie c'est LaVieDuBonCôté  Alimentation et santé

 

Pour cette page, envoyez vos infos et critiques à : dolecologie[at]laposte.net
30 % des américains (USA) - soit 150 millions- sont obèses, 65 % en surcharge pondérale et 1 milliard de personnes ont faim dans le monde. Le conseil régional de Franche Comté constitue un annuaire des producteurs (agro alimentaire) locaux : s'inscrire.
Retour Accueil Légumes de saison : Liste1 ou Liste2 Recettes de cuisine
Vous êtes vous déjà demandé par exemple pourquoi la vanille était si chère? C'est qu'il n'existe qu'une seule espèce d'abeille, la Melipone, qui soit exactement de la bonne taille pour entrer dans la fleur et en sortir avec son pollen accroché aux pattes et au corps. En exportant la culture de la vanille en-dehors de son milieu d'origine, et sans emporter son pollinisateur, nous nous sommes condamnés à... polliniser à la main.

19/09/17 Glyphosate (roundup) : on en retrouve dans les céréales, pâtes et légumineuses.

 

Le glyphosate est omniprésent dans notre alimentation. L'ONG Générations Futures a passé au crible une trentaine d'aliments (légumineuses, céréales, pâtes...) et a détecté, dans plus de la moitié des échantillons, des résidus de l'agent actif du désherbant le plus vendu au monde, le Roundup. Aucun taux de concentration ne dépasse les normes autorisées mais la présence de ce pesticide, classé cancérogène probable, dans l'alimentation pose question.

"Les résultats nous ont surpris", avoue François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. "Le glyphosate est toujours passé sous le radar des études car les techniques pour le détecter coûtent cher et sont compliquées. Habituellement, les études portent sur des centaines de pesticides et concluent à 40 % d’aliments "contaminés". Or, avec le glyphosate seul, on est à 53,3 % !", alerte François Veillerette.

Lire la suite (novethic)

18/08/17 Un chercheur marocain trouve une alternative aux antibiotiques.

 

Professeur en biologie à l'université de Fès, Adnane Remmal a reçu le prix de l'inventeur 2017 de l'Office européen des brevets. Il est parvenu à "redynamiser" des antibiotiques rendus inopérants par la résistance bactérienne grâce... aux huiles essentielles. Il vise, à terme, à les remplacer par ces extraits de plantes.

Lire la suite (bfmtv)

17/08/17 Œufs contaminés au fipronil Les Néerlandais subissent des pertes massives.

 

Bravo les consommateurs ! On ne peut toujours être les pigeons de la course au profit. Même les industriels un peu sérieux refusent ce diktat.

 

L'affaire des oeufs contaminés engendre des pertes estimées à des dizaines de millions d'euros pour les éleveurs de volaille et détaillants néerlandais.
Tandis que des oeufs non contaminés étaient de retour dans les rayons de nombreux magasins à travers le pays, des dizaines d'élevages de volailles restaient fermés depuis la révélation au grand public le 1er août de la contamination des oeufs par le fipronil, dangereux pour la santé humaine.

 

Malgré les dénégations à la télé et la radio : croyez-vous qu'on interdise des produits non dangereux ? Il y a donc bien eu tentative de désinformation à grande échelle, par exemple : Le fipronil «semble être éliminé assez rapidement» par l'organisme, «il est peu probable qu'il s'accumule de façon importante au fil du temps». "Peu probable" veut dire qu'aucune étude n'a été faite. J'ai une amie dont le chat est mort de ce produit, le fipronil est autorisé contre les tiques sur les animaux.

Lire la suite (tdg)

qu'est-ce que le fipronil ?: Lire la suite (tdg)

(changement de présentation des articles)

01/08/17

 

Les Etats Généraux de l'alimentation.

5 choses à retenir du lancement des États Généraux de l’alimentation.
C'est quoi les États Généraux de l’Alimentation ?

Ce jeudi 20 juillet, France Nature Environnement a assisté à l'ouverture des États généraux de l’alimentation assurée par le Premier ministre et les ministres de l'agriculture et de la transition écologique. Mais qu'entend-on par États généraux ? Si le terme change, le principe est le même qu'un Grenelle : asseoir tout le monde autour d’une table, de manière représentative, afin de débattre, proposer des solutions et aboutir à une prise de décision un peu mieux partagée. Actions, lois, plan national… la concrétisation de cette concertation peut prendre de multiples formes. Côté États généraux de l'Alimentation, la finalité reste encore floue, sûrement à cause de la précipitation dans laquelle ils ont été organisés.

Le programme, construit principalement sans consulter les ONG, semble se construire au fil de l'eau. Initialement centrés sur la seule question du « partage de la valeur », ces États généraux ont finalement intégré l'aspect environnement, comme le demandait le mouvement France Nature Environnement. Le double objectif affiché est donc que les agriculteurs puissent vivre de leur travail par le paiement de "prix justes" mais aussi que les modèles agricoles s'adaptent aux attentes des consommateurs, c'est-à-dire une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous.

Les 5 choses à retenir du lancement des États généraux de l'Alimentation
1. Le président et deux ministres sèchent le rendez-vous à la dernière minute. ...
2. La crise agricole monopolise les débats. 2 chiffres à retenir à ce propos :
- 10 %, c’est la quantité d’argent qui est touchée par les agriculteurs sur le panier moyen des Français.
- 350 € par mois, c’est le salaire moyen d’un agriculteur sur trois en 2017. ...
3. L'environnement, question recluse à une seule table.
Sous prétexte qu'une table ronde y était consacrée à la fin de la journée, les questions liées à l’environnement ont été mises de côté une bonne partie de la journée. Une approche bien trop compartimentée qui inquiète fortement France Nature Environnement. Pour la réussite de ces États généraux, il est indispensable de réfléchir l'inter-dépendance des questions de santé, d'environnement, d'économie et d'agriculture au risque de passer à côté de solutions réellement durables pour tous. ...
4. En oubliant pesticides, nano et perturbateurs endocriniens, la table ronde sur la santé se trompe de diagnostic. ...
5. Des États généraux de l'Alimentation, pour faire quoi ?
Mais finalement, que faut-il attendre de ces États généraux ? Le ministre a annoncé qu'ils aboutiront sur un Agenda des solutions, sorte de liste d’engagement des parties prenantes, pas vraiment contraignantes. Cette déclaration a soulevé de vives réactions, tout particulièrement des ONG qui demandent de réels engagements politiques de l’État.
 

Lire la suite (fne, à laquelle nous sommes affiliés)

11/06/17

 

Pourquoi préférer le pain complet.

... Commençons par différencier les céréales qui façonnent les pains variés. Les féculents raffinés comme le pain blanc et les pâtes "standards" sont confectionnés avec de la farine blanche, issue de céréales auxquelles on a enlevé le germe et l’enveloppe. Ils sont par conséquent pauvres en fibres, minéraux et vitamines. Ces féculents raffinés ont un index glycémique élevé. Le Plan National Nutrition Santé (PNNS) juge leur consommation moyenne actuelle élevée et exhorte à les diminuer.

A contrario, celle des féculents complets n'est pas suffisante, toujours selon le PNNS. Les féculents complets contiennent tous les éléments du grain : le germe, au cœur de la graine ; l'endosperme, qui est une première enveloppe et le son, son enveloppe externe. Contrairement au pain blanc, le pain confectionné à partir de céréales complètes conserve tous les éléments nutritifs du germe et du son. Il est donc riche en fibres. L'index glycémique des féculents à base de céréales complètes est ainsi plus faible, ce qui signifie que le sucre qu’ils apportent se diffuse plus lentement dans le sang : exit la sensation de faim et l’envie de grignoter à 11 heures.

Lire la suite (sciencesetavenir)

08/04/17

 

100% des urines sont contaminées au glyphosate ?

30 « cobayes » ont confié leurs urines à Générations Futures afin d’y rechercher le fameux glyphosate, molécule active déclarée des herbicides de type RoundUp ®. Résultats ? 100% des échantillons contiennent des résidus de cet herbicide classé cancérigène probable.


Présentation de l’enquête.

C’est dans ce contexte que Générations Futures a eu l’envie d’en savoir plus sur l’exposition des français à cet herbicide le plus utilisé au monde. Nous avons choisi de réaliser 30 analyses d’urines de personnes d’âges et sexe variés, entre 8 et 60 ans, habitant en ville ou à la campagne, à l’alimentation variable, biologique ou non, végétarienne ou non. Un certain nombre de personnes connues ont accepté de participer à ces analyses, réalisées avec un test ELISA.

Résultats ? Notre enquête démontre l’omniprésence de cette molécule dangereuse dans nos organismes :
100 % des échantillons analysés contenaient du glyphosate à une concentration supérieure à la valeur minimale de quantification du test (LQ = 0,075ng/ml).
La concentration moyenne de glyphosate trouvée dans les 30 échantillons était de 1.25 ng/ml d’urine
La valeur la plus faible trouvée était de 0.09 ng/ml, la plus élevée de 2,89 ng/ml soit 32,11 fois plus élevée que la valeur la plus faible.
96 % (29 concentrations sur 30) des concentrations étaient supérieures à la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau de 0.1 ng/ml.

Lire la suite (generationsfutures)

11/03/17

 

Les produits assainissant, désodorisants, anti acariens, désinfectants sensés “purifier” l’air sont la première source de pollution !

Selon 60 millions de consommateurs, les Français sont de plus en plus soucieux de se protéger des toxiques, à fortiori depuis les récentes alertes aux particules fines dans plusieurs régions de France. Les Français sont de plus en plus méfiants envers les produits chimiques. Ils consomment de plus en plus de sprays “assainissant”, “antiacariens” ou encore “antibactériens” aux huiles essentielles. Dans son hors-série "entretenir sa maison au naturel", l'Institut national de la consommation dévoile tous les secrets des produits soit disant naturels. 60 millions de consommateurs appelle ça "la grande intoxication". Pourtant, certains sont même vendus dans les pharmacies et les magasins bio !

Lire la suite (franceinter)

Lire la suite (60millions-mag)

08/03/17

 

Les 10 sociétés qui contrôlent presque tout ce que nous mangeons.

Oxfam International a créé cet infographique qui expose une réalité inconcevable: seulement 10 sociétés fabriquent la majorité de ce que nous achetons sur le marché.

En plus lisible ici :

Lire la suite (oxfam)

20/02/17

 

Cosmétiques : les éléments chimiques à éviter.

Cosmétiques : un risque sanitaire généralisé et silencieux.
- Alkylphénols : nonylphénol ; nonoxynol ; octylphénol ; O-phénylphénol ; propylphénol ; amylphénol ; heptylphénol, dodécylphénol ; méthylphénol (ou crésol) ; éthylpénol (ou xylénol) ; 4-tert-octylphenol.
Les alkylphénols sont présents dans les détergents, les cosmétiques, les produits de nettoyage et une large gamme de produits industriels.
- BHA (E320), Le BHA affecte les hormones et les organes reproducteurs chez les rats.
- Titanium dioxide (nano), Oxyde de titane, bioxyde de titane, E171, TiO2, CI77891.
Cet additif chimique, à l'état de nanoparticule, permet de blanchir et de pygmenter. Il se retrouve dans de nombreuses crèmes solaires, cosmétiques et dentifrices et les bombons. Il a déjà été montré qu'à l'échelle nanoscopique le TiO2 a des impacts sur la santé (cancérigène, stress oxydant, inflammation pulmonaire, atteintes au cerveau...) qui ne sont pas encore complètement évalués.
- Ethers de glycol : 2-phénoxyéthanol (EGphE) ; phénoxytol.
Les éthers de glycol sont des solvants utilisés massivement dans l'industrie depuis les années 60.
- Filtres solaires / filtres UV : benzophenone, 2-benzoyl-5-methoxyphenol ; 2-hydroxy-4-methoxybenzophenone ; (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenylmethanone ; methanone, (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenyl- ; (2-hydroxy-4-methoxyphenyl) phenyl-methanone ; oxybenzone ; oxybenzone 6; methanone, (2hydroxy4methoxyphenyl) phenyl ; b3 ; durascreen ; solaquin ; benzotriazolyl.
Ces filtres encore communs dans les cosmétiques sont des allergisants, des perturbateurs endocriniens et affectent durablement la qualité de l'environnement.
- Formaldéhyde : Formol ; Formalin ; Formic aldehyde ; Paraform ; Methanal ; Methyl aldehyde ; Methylene oxide ; Oxymethylene ; Oxomethane ; DMDM hydantoin ; Diazolidinyl urea ; Imidazolidinyl urea, Methenamine ; quarternium-15.
Le formaldéhyde est cancérogène par inhalation (selon CIRC), allergisant et irritant (pour les yeux qu'il peut brûler et les bronches en cas d'inhalation).

Mais aussi : Huiles et cires de silicone, Iodopropyl,Lyral, Parabène, PolyEthylene Glycol (PEG), Phtalates, Sodium Laureth Sulfate, Triclosan, Billes de plastique, ...

 

Suivent quelques conseils pour le choix de cosmétiques plus sains.

Lire la suite (notreplaneteinfo)

28/01/17

 

Le Sida tue 100 fois plus que la grippe et la malnutrition 300 fois. Mais c'est loin de chez nous.

Voila un aperçu des causes de décès dans le monde. Vous remarquez tout de suite que l'on combat les maladies qui rapportent à l'industrie pharmaceutiques : c'est à dire les maladies pour lesquelles le malade peut payer.

La malnutrition, les diarrhées, le palu, le Sida, c'est loin des pays riches et pourtant on connaît les remèdes. Le cas du cancer est cependant intéressant : à part quelques cas (cancer du sein, du colon et qq autres), c'est sans grand espoir actuellement mais ça rapporte un max.

Lire la suite (terresacree)

25/01/17

E171, les premiers résultats de l’exposition orale aux nanoparticules de dioxyde de titane (étude Inra).

Des chercheurs de l’Inra et leurs partenaires1 ont étudié les effets d’une exposition orale au dioxyde de titane, un additif alimentaire (E171) utilisé de façon courante, en confiserie notamment. Ils montrent pour la première fois chez l’animal que le E171 pénètre la paroi de l’intestin et se retrouve dans l’organisme. Des troubles du système immunitaire liés à l’absorption de la fraction nanoparticulaire de l’additif ont été observés. Par ailleurs, les chercheurs montrent qu’une exposition orale chronique au E171 induit de façon spontanée des lésions prénéoplasiques dans le côlon, un stade non malin de la cancérogenèse, chez 40% des animaux exposés. De plus, le E171 accélère le développement de lésions induites expérimentalement avant exposition. Ces résultats témoignent d’un effet initiateur et promoteur des stades précoces de la cancérogenèse colorectale, sans toutefois permettre d’extrapoler ces conclusions à l’Homme et pour des stades plus avancés de la pathologie. Ces résultats sont publiés dans Scientific Reports le 20 janvier 2017.

La suite de l'article :

- Le dioxyde de titane franchit la barrière intestinale et passe dans le sang.
- Le dioxyde de titane altère la réponse immunitaire intestinale et systémique.
- L’exposition orale chronique au dioxyde de titane a des effets initiateur et promoteur des stades précoces de la cancérogenèse colorectale.
 

Lire la suite (inra)

03/01/17

 

Les vie brisées par les pesticides.

Au sortir de la seconde guerre mondiale, la question de l’autosuffisance alimentaire se pose de façon aiguë : les leaders du monde libre, sous l’influence des dirigeants de l’industrie chimique, réclament aux paysans européens de passer rapidement à l’ère industrielle. Mis à genoux par six années de combat, le monde rural consent à cette industrialisation à tous crins. C’est ainsi que dès les années 1950, le recours massif aux pesticides de synthèse en agriculture devient une religion d’État. L’industrie chimique, née dans les tranchées de la Première guerre mondiale (l'agriculture "bénéficia" du déclassement des explosifs en engrais !!!), y trouvera largement son compte.

 

Soixante-dix ans plus tard, quel bilan tirer de ce choix politique alors dicté par la nécessité de produire encore plus avec toujours moins de bras ? Certes les rendements agricoles atteignent des sommets. Les exportations augmentent, faisant de l’agriculture française et de sa balance commerciale excédentaire un modèle européen. Mais à quel prix ! On ne compte plus les impacts environnementaux de ce modèle agricole chimiquement intensif : contamination de nos aliments et de notre air, nous exposant, dès l’enfance, à un cocktail de pesticides, perte de milliers de ruchers, présence de résidus de pesticides dans la quasi-totalité des cours d’eau…

Lire (lemonde)

22/12/16

 

 Perturbateurs endocriniens : une loi qui permet d'autoriser ce qu'elle est censée interdire.

C’est un paragraphe qui n’a l’air de rien, ajouté tout en bas du document à la dernière minute. Il évoque, dans une formulation aussi tortueuse qu’impénétrable, une dérogation pour les produits agissant sur « la mue et/ou la croissance des organismes nuisibles ». Mais, reformulé en langage commun, il s’agit ni plus ni moins d’une concession de la Commission européenne au lobby des pesticides. ...
Si le diable se cache dans les détails, le paragraphe inséré par la Commission à la dernière minute n’a, lui, rien d’anecdotique. Alors que le « règlement pesticides » exige de retirer les perturbateurs endocriniens du marché, il crée une dérogation pour tout un groupe de pesticides qui ont justement la particularité… d’être des perturbateurs endocriniens. Certains pesticides, en effet, anéantissent les insectes ou les plantes dits « nuisibles » aux cultures en agissant sur leur système hormonal pour bloquer leur mue ou leur croissance. En d’autres termes, ce sont des pesticides qui ont été conçus pour être des perturbateurs endocriniens. Or, plutôt que de se servir de cette connaissance pour les identifier et les interdire, la Commission propose qu’ils soient épargnés.

Lire (entreleslignes)

13/12/16
 
Perturbateurs endocriniens: contamination généralisée des femmes enceintes.
 On s’en doutait un peu, l’agence Santé Publique France le confirme: les polluants organiques, tels que phtalates, pesticides et bisphénol A, sont présents chez quasiment toutes les femmes enceintes. Publiés mercredi 7 décembre, ces travaux constituent la première étude de cette ampleur en France.
Bisphénol A, phtalates, insecticides de la famille des pyréthrinoïdes, dioxines, furanes, PCB, retardateurs de flamme, composés perfluorés : tous «sont mesurés à des niveaux de concentrations quantifiables chez près de la totalité des femmes enceintes», constate Santé Publique France au terme d’une étude publiée mercredi.

Lire (jdle)

23/10/16

 

Pas le droit de déconseiller les pesticides!

En affichant les pesticides contenus dans une pomme vendue dans le circuit traditionnel, Biocoop voulait amener le consommateur vers les pommes bio. Malgré la véracité des chiffres qu’elle annonçait, la société est condamnée pour dénigrement et appel au boycott.

Lire (neoplanete)

07/09/16

Si un pharmacien vous refuse la contraception d'urgence.

50 ans maintenant que la contraception est un droit. Plus de 15 ans que la contraception d’urgence est accessible sans ordonnance. Et pourtant, en 2016, des pharmaciens refusent encore de délivrer la contraception d’urgence. Certains se permettent des remarques déplacées ou moralistes. Quand d’autres inventent des effets indésirables pour justifier leur réticence à la délivrance. Comment réagir si un pharmacien vous refuse la contraception d’urgence ? Ce tutorial s’adresse à tous, mineurs et majeurs, femme ET homme.

Lire (lacoupedhygie)

01/08/16

 

Que contiennent les produits de beauté ? (+ de 2000 examinés).

Nous avons juste examiné une fiche, un savon liquide. Il faut savoir que les ingrédients sont nommés par ordre de quantité (du plus au moins présent) et souvent avec des noms commerciaux. Exotiques, pour impressionner. Sur le flacon, le 1er est "aqua" : de l'eau tout simplement.

Les produits posant problème, ainsi que les additifs, sont repris dans la suite de la fiche.

Lire (openbeauty)

 

Vu le nombre de produits, vous pouvez les trier selon différents critères : prix, marque, ... Attention, cela ne constitue pas des tests, juste de l'info.

Nota : ce site est l'œuvre de la communauté linux, les promoteurs de l'internet libre, vous pouvez y participer.

15/06/16

La campagne de publicité de Médecins du monde, que vous ne verrez pas.

On vous laisse réfléchir. Cette campagne a été refusée pour ne pas déplaire aux laboratoires pharmaceutiques.

 

Il faut savoir que le prix d'un médicament est fixé en fonction de ce que le client peut payer. Un traitement avec un coût de fabrication de 200€ (il ya quand même des frais annexes) peut être vendu 80 000€ sous prétexte qu'il apporte une avancée thérapeutique importante.

Si jamais on découvre que le sirop contre la toux rend moins con, va-t-on le vendre 100 000€ la bouteille ? Vous pouvez signer la pétition ici :

Lire (leprixdelavie.medecinsdumonde)

12/05/16

En pleine crise agricole, le marché du bio ne cesse de croître.

François Hollande a inauguré ce lundi la plus grande halle bio en Europe, créée sur le marché de gros de Rungis au sud de Paris, nouvelle preuve de l'engouement des Français pour les produits issus de l'agriculture biologique. Sur ce marché, tous les voyants sont au vert.

Premier signal positif: alors que le secteur agricole traverse une grave crise, les surfaces engagées en agriculture biologique ont bondi de 17,3% entre 2014 et 2015, pour atteindre 1,3 million d'hectares certifiés agriculture biologique l'an passé, selon l'Agence Bio. Ainsi, 307.000 hectares sont en conversion, dont 220.000 en première année...une hausse de 100%! Cinq régions tirent particulièrement leur épingle du jeu: Midi-Pyrénées (145 592 ha), Pays de la Loire (115 570 ha), Languedoc-Roussillon (100 006 ha), Rhône-Alpes (95 535 ha) et ProvenceAlpes-Côte d'Azur (94 905 ha).

Lire la suite (lefigaro)

10/05/16

Le congrès des herboristes des 23 et 24 Avril.

L'herboristerie reprend vie, depuis longtemps on nous fait croire qu'il n'y a que la chimie qui soigne, les choses ne sont pas si simples : entre l'auto-médication, la bonne santé, et les molécules chimiques des laboratoires pharmaceutiques, nous pouvons être certains qu'il y a un équilibre à trouver.

Il est même bizarre que les cours de sciences naturelles n'abordent pas la question, ce n'est pas au programme. En principe, l'école doit préparer à la vie, non ?

Nous vous renvoyons à un site sur lequel vous trouverez des liens utiles. Toutefois, nous émettons un doute raisonnable sur les buts réels de l'IPSN (Institut pour une santé naturelle) et son intégrité. Ne vous laissez pas prendre par les articles ronflants et trop catégoriques.

Lire (lemonde)

Lire  (lesmoutonsenrages)

30/03/16

Que mange une famille en une semaine ? Petit tour du monde.

Et pour combien d'Euros. Cela varie de moins de 2 € (Tchad) à 480€ (Australie).

Voici un petit reportage photographique sur 21 pays du monde. Regardez bien, comparez votre mode de vie, vos habitudes alimentaires et profitez-en pour adapter et adopter des pratiques plus écologiques et/ou plus saines.

Lire la suite (positivr)

30/03/16

Dictionnaire des plantes médicinales.

En fait 2 dictionnaires.

Le premier (doctissimo) vous propose une approche de la phytothérapie, le 2ème (medisite) a l'avantage d'offrir une recherche par nom, par maladie et par période de récolte.

N'oubliez jamais qu'on ne s'improvise pas médecin, n'utilisez les plantes que si le problème ou la maladie sont bien cernés, n'oubliez pas non plus qu'il faut chercher une partie des causes dans le mode de vie et éventuellement l'adapter aussi.

Lire1  (doctissimo)

Lire2  (medisite)

09/03/16

Pourquoi choisir des viandes de pâturage.

Pour une raison bien cachée ! Le rapport oméga3/oméga6 est le bon, tandis qu'il est inversé dans l'élevage industriel. Dans ce dernier cas, il est vrai que la bête mange pour "faire de la viande" (ou du lait) mais pas pour qu'elle soit en bonne santé.

Les vaches, les poules, les porcs et les poissons ne sont pas fait non plus pour manger du blé, de l’orge, de l’avoine, du soya et du maïs (surtout que le soya et le maïs sont souvent génétiquement modifiés : OGM).

Lire la suite (monepicierbio)

 

Remarque : si vous faites de l'équitation, vous ne voudriez pas que votre cheval soit nourri ainsi, il serait juste bon pour "la viande".

04/03/16

Cosmétiques, des substances préoccupantes dans 185 produits (UFC-Que choisir).

Dentifrices, déodorants, crèmes pour le visage, après-rasages, soins pour les cheveux : 185 produits cosmétiques contiennent des substances "préoccupantes" (allergènes, composés toxiques, perturbateurs endocriniens), selon l'UFC-Que Choisir qui appelle les consommateurs à ne plus les acheter.
Quels produits sont incriminés ?
Pour les allergènes, l'UFC-Que Choisir a recensé 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT), un conservateur allergisant dont l'interdiction dans les produits sans rinçage (lingettes pour bébés...) a été demandée par la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, à l'Union Européenne.
L'UFC-Que Choisir a en outre relevé pas moins de 101 produits contenant des perturbateurs endocriniens. Parmi eux, 44 recèlent un filtre UV (l'éthylhexyl-methoxycinnamate), "totalement inutile dans des eaux de toilettes, des démaquillants ou des produits capillaires".
Même les grandes marques sont épinglées: parmi les 26 produits contenant des "parabènes à longue chaîne", qui perturberaient le fonctionnement des hormones, "on trouve trois produits de la marque Roc, deux produits de chez L'Oréal, deux produits Carrefour, deux de Leclerc, ainsi que 17 autres marques courantes".

Un conservateur dans les lingettes pour bébés
Des lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea, Pampers, (...) contiennent un conservateur, le phénoxyéthanol, note aussi l'association. L'agence du médicament ANSM a recommandé en 2012 de ne plus utiliser ce conservateur dans les produits destinés à nettoyer les fesses du bébé et de réduire la teneur maximale à 0,4% pour les enfants de moins de 3 ans.

Lire la suite (francetvinfo)

05/02/16

La justice donne raison à Greenpeace: les pesticides empoisonnent les pommes françaises.

L’association Nationale Pomme Poire (ANPP), qui défend et soutient bon nombre d’arboriculteurs normands voulait interdire à Greenpeace d’utiliser le titre « pommes empoisonnées » aux pesticides dans son rapport sur la contamination des vergers français aux produits phyto-sanitaires. Elle demandait à la justice de forcer Greenpeace à changer le titre d’un rapport commençant par « Pommes empoisonnées », a vu sa demande rejetée par le tribunal de grande instance de Paris.
Publié en juin dernier, le rapport « Pommes empoisonnées – Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l’agriculture biologique« , rapportait que les producteurs de pommes utilisent toujours des cocktails de pesticides dans de nombreux pays européens.Dans son ordonnance, la juge Catherine David, statuant en référé, a estimé que « ce n’est pas la réputation de la pomme qui est mise en cause« , « mais celle des pesticides utilisés pour cultiver les pommes, ce qui n’est pas objectivement contestable« .

L’ordonnance met en avant que "le consommateur est doué de raison et sait pertinemment que si les sols et l’eau sont contaminés, les produits agricoles qui poussent sur ces sols à l’aide de cette eau le sont également".

Lire la suite (sainetnaturel)

23/01/16

150 recettes végétariennes à base d'oléagineux (amandes, avocats, sésame, ...).

Nous savons tous que trop de viande n'est pas bon pour la santé. On nous demande d'en consommer (ainsi que le lait) moins pour des raisons de santé que pour satisfaire l'industrie alimentaire !

Pour diminuer cette consommation de viande (et vous sentir mieux, ouioui), il faut des recettes de remplacement appétissantes.

L'avantage de la viande, c'est plus d'énergie dans un petit volume. A garder pour les jours d'effort (travail de force, rando, ...). Cependant, les recettes ci après sont riches elles aussi (pensez aux barres de céréales).

Lire la suite (rebellesante)

21/01/16

Une députée dépose une proposition de loi pour interdire le gavage.

Pamela Anderson soutiendra une nouvelle proposition de loi de la députée Laurence Abeille (EELV), qui a pour objectif de mettre fin à la pratique du gavage en France. Cette proposition de loi fait écho à un nouveau rapport scientifique publié en décembre par l'Université de Cambridge, et concluant -une fois de plus- à la nocivité du gavage pour les animaux.

Loin des images d’Épinal, la production de foie gras est une pratique cruelle qui n’a plus sa place dans notre société. Que penser d’une filière qui jette dans des broyeuses des millions de canetons femelles vivants, massacrés dans l’indifférence parce qu’ils ne produisent pas un foie rentable ?
Qui applaudit le gavage, au cours duquel un million de canards meurent chaque année, ne pouvant supporter deux semaines de suralimentation forcée leur causant une maladie hépatique ?

La proposition de loi de Laurence Abeille est un acte de courage politique, une démarche qui donne à l’éthique la place qu’elle mérite dans le débat politique.
On ne peut pas en dire autant de huit autres élus du groupe écologiste. En réponse à l’initiative de leur collègue, les députés (on vous laisse les découvrir dans le lien en bas d'article) ont co-signé hier un communiqué en défense du foie gras. Sautant à pieds joints dans les raccourcis et les clichés couleur terroir, brandissant le commode argument des emplois pour ne rien remettre en question, au mépris des souffrances inacceptables endurées par les animaux.

Lire la suite (l214)

L'alfalfa, une plante qui mérite notre attention.

En langue arabe, la plante porterait le nom « al-fac-facah », ce qui signifie « père de toutes les nourritures ». Voilà qui en dit long sur ses vertus. Cette légumineuse est peut-être plus connue sous le nom de « luzerne ». Son nom scientifique est Medicago sativa. Elle appartient au genre Medicago qui regroupe de nombreuses espèces de plantes proches des trèfles.

L’alfalfa est une plante étonnante, à laquelle on reconnaît plusieurs qualités nutritives:

Reminéralisation : ses graines contiennent 10 fois plus de calcium que le lait (125mg/100g).
Construction : ses graines contiennent un taux élevé de protéines qui peut aller jusqu'à 55%.
Anti-stress : ses jeunes pousses contiennent plus de magnésium que l'amande.
les jeunes pousses d'alfalfa peuvent aider en cas de fermentations intestinales en raison de sa richesse enzymatique, et en cas de constipation par sa teneur en fibres végétales.
Anti-anémique : grâce à sa richesse en fer. Autres oligo-éléments : phosphore, zinc, cuivre, silice et sélénium.
Les pousses sont riches en vitamines A (vision), B, biotine (métabolisme des glucides, lipides et acides aminés), C, D (fixation du calcium), E (anti-oxydante, cholestérol) K (coagulation sanguine), U (action sur les fonctions gastrique et intestinale.

Utilisation :

Lire la suite (ateliersdubienetre)

 

Pas d'alfalfa facilement disponible ? Ne vous affolez pas, beaucoup de graines germées ont des propriétés similaires : les graines (alimentaires) sont des réservoirs concentrés d'énergie, de nutriments et oligo-éléments, n'en abusez pas : juste en complément, sauf si vous êtes bûcheron ou travailleur de force.

Et d'une façon plus générale, pour les graines germées (lentilles, pois chiches, soja, blé, tournesol, ...), voici un joli site à découvrir et parcourir.

Lire la suite (cfaitmaison)

Bon appétit, et vive ces petites innovations dans votre alimentation.

Les 8 grands principes taoïstes.

Soyez zen en cette période d'agitation frénétique et inutile.

Ca ne coûte rien d'essayez :

1er principe : L’alignement
L’alignement corporel. Ma colonne vertébrale doit toujours être droite : Cela changera mon état d’esprit.

1ère étape : J’observe ma posture et j’expérimente
Comment je me tiens physiquement ?
Lorsque je m’adresse à quelqu’un ?
Quand je roule en voiture ?
Derrière mon bureau ?
A table avec mes proches ?
Face mon supérieur hiérarchique ?

J’observe que, selon les situations, je suis, soit en avant, soit en arrière, soit centré. A quel moment je suis l’un ou l’autre ?
Quand j’ai peur ?
Quand je suis fatigué ?
Enervé ?
En paix ?

J’observe comment ma posture me fait sourire ou me rend négatif.
En voiture : si je suis penché sur mon volant, je me sens plus agressif, au fond du siège, je me sens plus serein. Expérimentez, observez, sentez et tirez les conclusions.

2ème étape : J’aligne ma colonne vertébrale pour agir sur mon esprit

Puisque l’alignement de ma colonne change mon état d’être, j’utilise ma posture par rapport à ce que je désire faire.

Je m’équilibre psychiquement en bougeant mon axe d’avant en arrière jusqu’à trouver le centre : Le sourire.
Face à un adversaire, le buste part en avant, prêt à attaquer. Pour désamorcer, je recule de quelques centimètres, cela change le niveau d’agressivité et permet de prendre du recul. Cela enlève aussi de la pression à l’adversaire. Il y a alors toutes les chances que l’ambiance se calme.

Quand je ne vais pas bien, quand je ne me sens pas à l’aise, je m’aligne, je me centre et je gagne en sérénité.

Lire la suite (desirdetre)

Abus d'antibiotiques : et les pires pays sont...

De plus en plus d'antibiotiques sont utilisés et ils font de moins en moins d'effet. Un rapport s'alarme de l'usage massif de ces médicaments à travers le monde.
A l’échelle du globe, la consommation d’antibiotiques a grimpé de 30% entre 2000 et 2010. Avec de grandes disparités d’un pays à l’autre. Bonnets d’âne de la surconsommation, l’Afrique du Sud et l’Inde. Ainsi, dans ce dernier pays, les infections causées par des souches de Klebsiella pneumoniae devenues résistantes à une classe très puissante d’antibiotiques, les carbapénèmes ont quasiment doublé en l’espace de 6 ans, passant de 29% en 2008 à 57% en 2014. Soit six fois plus qu’en Europe ou aux Etats-Unis, où l’usage des carbapénèmes, considérées comme solution de dernier recours, est pour l’instant resté limité et sous contrôle. Autre exemple d’antibiotique devenu inopérant au Nigeria à force de surconsommation : la méticilline. Autrefois arme redoutable contre le terrible staphylocoque doré, elle est devenue inefficace dans 88% des infections.

Lire (scienceetavenir)

L'aluminium dans les vaccins, infos et campagne pour sa suppression.

20/09/15

Les vaccins contiennent de l'aluminium pour augmenter leur effet. La raison peut paraître bienveillante, en fait elle est toute autre : économiser sur le principe actif.

Le problème est qu'à long terme, l'aluminium ou ses combinaisons chimiques se révèlent toxiques pour le corps et induit des maladies spécifiques.

Lire (vaccinsansaluminium)

Vous souhaitez éviter les aliments "Monsanto" ?

12/09/15

Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures.

Ci dessous, la liste :

Lire (commenteconomiser)

Le bio piraté par Monsanto & Co.

04/08/15

«En Europe et en Amérique du nord, la plus grande partie des distributeurs d'aliments “biologiques” ont été rachetés par les grands cartels de l'agro-alimentaire: Nestlé, Cargill, Coca-Cola, etc. En France, par exemple, Lima et Danival ont été rachetés par Hain Celestial, aux USA, derrière lequel se cache l'argent de Monsanto, Walmart, Philipp Moris, City Group et Martin Lockeed. En France encore, acheter les produits bios de Bonneterre, de Bjorg, d'Evernat, d'Allos, de Tartex, d'Alter Eco... c'est participer à la prospérité du Hollandais Royal Wessanen, l'un des grands groupes Européens de l'agro-alimentaire. En France encore, 95 % des légumes bios commercialisés sont produits à partir de semences de variétés hybrides F1; ce qui signifie que le consommateur bio, par exemple, a une “chance” sur deux d'acheter un melon bio “Monsanto/Bayer/Syngenta” puisque ces trois groupes de la chimie possèdent la moitié des 250 variétés de melons inscrites dans le catalogue national du GNIS; ce qui signifie que de très nombreux maraîchers bios sont complices de la destruction de la biodiversité alimentaire.

Lire (kokopelli)

Après une canette de coca.

03/08/15

1) LES 10 PREMIERES MINUTES
Vous venez d'ingérer 10 cuillères à café de sucre, soit 100 % de votre dose journalière. Vous ne ressentez pas l'envie de vomir car l'acide phosphorique contenu dans la boisson masque le goût.

 

2) 20 MINUTES
Votre taux de sucre dans le sang explose, ce qui crée un pic d'insuline. Votre métabolisme répond en transformant le sucre en gras.


3) 40 MINUTES
L'absorption de caféine est terminée. Vos pupilles se dilatent, votre pression artérielle augmente et votre foie répond à ces stimulus par une production de sucre. Les récepteurs de l'adénosine, qui gère votre métabolisme énergétique, sont maintenant bloqués pour prévenir la somnolence.


4) 45 MINUTES

Votre corps produit de la Dopamine et stimule les zones liées au plaisir, comme dans tous les mécanismes liés à la drogue ou l'alcool.


5) 60 MINUTES
L'acide phosphorique se lie au calcium, au magnésium et au zinc présents dans votre intestin, dont la réaction crée un autre boost dans votre métabolisme.
Cette situation est aggravée par les fortes doses de sucre ingérées et les
édulcorants artificiels qui augmentent l'excrétion urinaire du calcium.

 

6) 60 MINUTES

Vous avez littéralement laissé aux toilettes toute l'eau contenue dans le coca en évacuant tous les éléments nutritifs utiles à votre corps. Et en plus, vous allez être un peu surexcité voire irritable.

Lire (mafourchette)

 

Bon, tout n'est pas à prendre au pied de la lettre et il y a pire : le Red Bull. En conclusion, tenez vous-en à une règle : ne pas confondre se faire plaisir et devenir addict.

Lire (nouvelobs)

Monsanto transforme miraculeusement son soja OGM en soja "responsable".

15/06/15

La production de soja « responsable » arrive sur le marché européen. Responsable ? Parce que certifié par la Table Ronde sur le Soja Responsable, lancée par le WWF. Une certification qui fournit aux entreprises une belle façade verte. Ou comment Monsanto, Glencore, Nestlé ou Carrefour, grâce à ce label, deviennent d’ardents défenseurs du développement durable, et pourraient toucher des « crédits carbone » pour une culture qui contribue à la déforestation, véritable désastre écologique et social en Amérique latine.
Monsanto n’a pas dû se faire prier. Quelle aubaine, pour le principal fournisseur de soja OGM en Amérique latine et dans le monde, de s’asseoir à la Table Ronde sur le Soja Responsable ! Désormais, le géant américain des OGM, à l’instar de Cargill, BP, ou Shell, participe à la culture d’un soja estampillé « responsable », dont les premières récoltes sont arrivées sur le marché européen en juin 2011 [1]. Glencore, modèle de l’entreprise « irresponsable », participe aussi à ce projet, tout comme Carrefour, Unilever ou Nestlé. Principaux usages du soja produit ? L’alimentation des animaux et les agrocarburants.

« Nous aidons les agriculteurs à cultiver leurs champs de façon soutenable […] tout en réduisant aussi l’impact de l’agriculture sur notre environnement », affirme Monsanto sur le site de la table ronde. Peu importe que son soja Roundup Ready ait des effets désastreux sur l’environnement, la santé et les communautés locales où il est cultivé. Il sera labellisé « responsable ». Et risque, grâce à ce label, de gagner de nouvelles parts de marché.

« Pour les industries des OGM, il est très commode de s’asseoir autour de cette table ronde », explique Nina Holland, du Corporate Europe Observatory (CEO), un organisme qui observe le lobbying des entreprises auprès de l’Union européenne. « Cela vous apporte beaucoup de bénéfices sans que vous n’ayez à changer quelque chose. »

Lire la suite (bastamag)

La course Zéro pesticide dans l'alimentation. Par Green Peace.

29/05/15

Les enseignes françaises de la grande distribution adorent se comparer les unes aux autres : sur les prix bas, leur proximité avec les Français, l’origine locale de leurs produits.
Étonnamment, elles ne le font jamais sur le recours aux pesticides et la mise en œuvre de l’agriculture écologique. Pourtant, les dangers des pesticides sur la santé humaine et l’environnement ne sont plus à démontrer. Alors nous allons le faire pour elles. Nous lançons la Course Zéro Pesticide !
Les pommes et les pommes de terre sont le fruit et le légume les plus produits et les plus consommés en France. Mais aussi parmi les plus traités avec des pesticides ! Laquelle de ces enseignes sera la première à éliminer les pesticides de la production des pommes et des pommes de terre ? L’une d’elles gravira-t-elle 4 à 4 les marches vers des pratiques agricoles plus respectueuses ?

Lire la suite (greenpeace)

Le soja ( surtout OGM) bien caché dans notre alimentation : 57 kg par an.

26/05/15

Un Européen consomme en moyenne 61 kg de soja par an, dont 57 kg de manière indirecte.
Ce chiffre s’explique en grande partie par la consommation de produits dérivés d’animaux nourris au soja puisque 57 kg soit 93% du soja consommé est contenu dans la viande, les œufs, le poisson ou le lait.

Certains produits dérivés des animaux sont particulièrement riches en soja « caché » : le blanc de poulet (109g de soja pour 100g de viande), les œufs (35g de soja pour un œuf de 55g), le saumon d’élevage (59g de soja pour 100g), les côtes de porc (51g de soja pour 100g), la viande de bœuf hachée (46g de soja pour 100g) et le fromage (25g de soja pour 100g).
Au cœur de notre système alimentaire actuel, le soja représente une culture attractive et très riche en protéines. Toutefois, il est majoritairement importé d’Amérique du Sud (97% du soja consommé en Europe est importé).
De plus, sa production peut avoir des impacts sur les communautés locales et l’environnement. Sur les 50 dernières années, la production croissante de soja s’est faite au détriment de millions d’hectares de forêts, de prairies et de savanes, transformés pour un usage agricole, en particulier en Amérique du Sud.
 

Lire la suite (wwf)

Les perturbateurs endocriniens, le coût de l'inaction (157 Mds d'€ par an pour l'Europe).

12/05/15

 Les perturbateurs endocriniens provoquent de nombreuses pathologies et, en dehors de quelques exceptions, la Commission européenne traîne à réglementer leur utilisation. Dix-huit chercheurs ont donc décidé de calculer le coût économique de ces poisons pour l’Europe et sont arrivés au chiffre effarant de 157 milliards d’euros par an…

Du bisphénol A dans les biberons en plastique, des pesticides organophosphorés sur la peau des fruits, du paraben dans les cosmétiques, du perchlorate dans l’eau du robinet, etc. Ces vingt dernières années, une succession d’études expérimentales et épidémiologique a démontré que de nombreux produits chimiques de notre quotidien sont susceptibles d’interférer avec l’action de nos hormones, et ainsi de nuire à notre santé. Ils peuvent, par exemple, réduire la fertilité, provoquer l’obésité, déclencher des pubertés précoces ou encore faire baisser le quotient intellectuel.
Parmi ces produits, appelés perturbateurs endocriniens, certains font déjà l’objet d’interdictions et de régulations. C’est le cas du bisphénol A et des phtalates. Mais la plupart sont toujours autorisés.

Lire la suite (cnrs)

La thèse du Dr Delarue sur "Les recommandations médicales sous influence".

Sous entendu : des lobbies pharmaceutiques.

04/04/15

Voici un sujet osé puisqu'il bouscule l'omerta du monde médical. Imaginez que votre garagiste, au lieu d'apprendre à réparer, aurait appris à réciter des publicités pour Citroën ou Ford. C'est un peu exagéré mais c'est ce principe qui règne dans le milieu.

 

Le 6 juillet 2011 Louis-Adrien Delarue (LAD) a obtenu le grade de Docteur en Médecine. Ce titre à été obtenu sous condition. Celle de gommer les noms des médecins jouant un rôle clef dans l’élaboration de recommandations pour la pratique clinique. Pourquoi ? Parce que le propos de cette thèse est trop clair, trop bien étayé, trop dérangeant : les experts médicaux en charge de l’écriture des recommandations sont sous influence industrielle !
La thèse est un exercice souvent vécu comme laborieux. Questions floues, soutien pédagogique aléatoire et intérêt final souvent discutable rendent peu attractif la rédaction de la thèse d’exercice. Ainsi à titre personnel, après l’échec de plusieurs projets, j’ai fait une croix sur un travail pertinent pour simplement me plier à l’exercice. Je ne crois pas trop affabuler en extrapolant ces propos à bon nombre de collègues dans mon entourage.

Pour L.A. Delarue, c’est tout le contraire. Cette thèse est vraiment extraordinaire. Elle l’est sur plusieurs points pour moi :
– haut niveau de la question posée
– qualité de la démonstration
– forme attractive démontrant un talent fructifié par d’incalculables heures de travail
J’ai vraiment appris une foule de choses et tous les médecins soucieux de leur liberté et du bien être des patients doivent approcher ce document.
Je ne suis pas prescripteurs des médicaments (anti-Alzheimer, gitazones et anti-COX2) qui sont visés dans son travail et je ne me souviens que vaguement de l’enseignement que l’on a eu sur ces produits à la Fac. Enfin, je me remémore quand même l’acharnement du Prof de Biochimie sur les prostaglandines et ses propos sur les nouvelles molécules révolutionnaires que nous allions connaître chanceux Padawans que nous étions…
La Thèse de LAD a donc été pour moi l’occasion de réviser les indications et les effets indésirables des drogues susnommées. Sur le plan technique il existe de nombreux rappels méthodologiques qu’il est toujours bon d’avoir en tête (quelle différence est significative pour un objectif secondaire ?). Ensuite les explications sur les conflits d’intérêts sont fines, elles aident à mieux comprendre la frilosité actuelle en la matière. Enfin je retiens avant tout la revue de la littérature sur l’influence de l’industrie pharmaceutique dans les publications, les formations et la prescription médicale. (source : http://www.nfkb0.com/2011/11/21/these-de-louis-adrien-delarue/)

Lire (atoute + télécharger la thèse)

Voir (youtube, 6 mn)

Le lait dans l'alimentation, le business passe avant la santé.

12/02/15

Nous avons déjà parlé du lait dans cette page. Pour résumer, nous sommes la seule espèce à consommer du lait à l'âge adulte, ce qui pose question (*). De plus, du lait d'une autre espèce, la vache dont l'estomac est bien différent du notre, en 4 parties. Nous devrions donc préférer le lait de chèvre ou de brebis, ce qui résoudrait nombre de problèmes pour les bébés (diarrhées, vomissements, ...) en complément du lait maternel.

Voici une étude qui dément toutes les publicités dont vous abreuve la télé et les revues pour 3ème âge :

 

Pendant vingt ans, les chercheurs de l’université de médecine d’Uppsala, en Suède, ont suivi 106 772 Suédois de 39 à 79 ans amateurs de lait. Leurs résultats, publiés dans la grande revue médicale le British Medical Journal, laissent pantois. Plus on boit de lait, plus le risque de mortalité grimpe ! Les scientifiques ont ainsi découvert que les femmes qui buvaient quotidiennement trois verres de lait ou plus affichaient un taux de mortalité 90 % plus élevé que celles qui ne dépassaient jamais un verre par jour.

Lire la suite (altermonde)

 

(*) dans les populations qui ne consomment pas de lait (asie, ...), l'ostéoporose est une véritable exception. Le calcium du lait n'est assimilé qu'à 40% contre 60% pour le calcium végétal (Lire ici, lasantedanslassiette).

Huile d'olive, une fraude de grande envergure.

20/01/15

L’huile d’olive ne serait pas aussi pure que l’image qu’on en a. Le marché qu’elle représente est si juteux qu’il attire aigrefins et mafias. Une enquête italienne est très inquiétante : 4 bouteilles d’huile d’olive extra-vierge « italienne » sur 5 sont en réalité coupées avec de l’huile étrangère.

De l’huile bas de gamme en provenance du Maroc, de Grèce, d’Espagne, du Maroc et de Tunisie se trouvait mélangée à de l’huile « de qualité » italienne. L’huile d’olive italienne étant plus chère, le bénéfice des fraudeurs est très important.
Nota : L’Italie produit environ 700 000 tonnes d’huiles d’olive et en exporte 1,5 million de tonnes ! (production mondiale = 2,1 Mt.)
Celle-ci est ensuite ré-exportée aux États-Unis, au Canada, au Japon ou en Europe. Le gain est énorme : selon La Repubblica, l’huile d’olive étrangère est importée pour seulement 0,2 €/kg, puis est revendue plus de 4 €/kg. Ces importateurs « contrôlent les prix, ils contrôlent le marché. Il fut un temps où ces entreprises réputées pressaient les olives. Maintenant, ils ont des silos ».

Lire la suite (consoglobe)

La guerre des graines. Le documentaire est disponible, libre de droits.

 

Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ? Dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de replanter leurs propres graines. En Europe, une loi émerge pour contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui possèdent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation.

L’histoire que nous révélons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial : notre indépendance alimentaire.

Lire la suite (latélélibre)

Voir aussi en page vidéo.

Appel pour une opération Mains Propres sur la santé.

05/01/15

Il y a quelques mois, nous avons appris que le laboratoire américain Gilead surfacture le Sovaldi (son médicament innovant contre l’hépatite C chronique de l’adulte) 256 fois son prix de revient. Or, en y incluant la recherche, ce prix est à l’évidence au moins dix fois plus élevé que le coût réel total.

 

Une centaine de personnes font partie des premiers signataires de l’Appel : parlementaires de divers horizons, professeurs de médecine, chercheurs, représentants associatifs luttant contre la corruption et pour un égal accès aux soins…
Nous présenterons à cette occasion : l’étude comparative réalisée sur le prix du médicament en France et en Italie ; les situations de conflits d’intérêts patentes des anciens ministres, conseillers ministériels, hauts fonctionnaires, associations du secteur de la santé… et nos propositions de réforme de la politique du médicament en France et en Europe.

En Italie, on constate que le coût des médicaments en ville et à l’hôpital s’élève pour 2013 à 18 milliards d’euros contre 34 milliards pour la France, soit 70% de plus à populations égales pour les mêmes résultats sanitaires (avec une espérance de vie de 7 mois supérieure en Italie).

Les prix hors taxes des génériques sont supérieurs en France de 30% en moyenne à ceux pratiqués en Italie. De même, les génériques sont deux fois moins prescrits en France qu’en Angleterre, aux Pays-Bas ou en Allemagne car on préfère les « vrais-faux » nouveaux médicaments, beaucoup plus chers, sans plus-value thérapeutique, et à la pharmacovigilance méconnue car trop récente.

Lire la suite (pharmacritique)

Voir (dailymotion)

 

   

Les bio consomacteurs

 site plein d'infos !!

Une autre assiette est possible

Cancer du sein, nouvelle méthode de dépistage

Guide des produits sans OGM

Recette de la tarte aux cerises version industrie

RES

le réseau environnement santé

Le site meamedica : information sur les médicaments.

Le conseil régional de Franche Comté constitue un annuaire des producteurs (agro alimentaire) locaux : s'inscrire.

L'alimentation toxique : Vidéo

6 reportages de 20 mn sur l'alimentation industrielle.

Agence nationale de sécurité sanitaire, le site de l'afsset

 

Légumes de saison : Liste 1 ou Liste 2 ou Liste 3

Sélection de livres proposée par "Consommer Sainement"

Alimentation et Santé

Archives 2008 / Août 2010

Archives Sept2010 / Dec2011

Gâteau de pomme de terre Voila la recette du fameux gâteau de pomme de terre : pour 6 gourmands 400 g p.de terre, 250 g sucre poudre, 4 jaunes d' oeufs, 1 citron non traité, sucre glace . faire cuire les p .d terre en robe des champs, quand elles sont cuites les passer au moulin à légumes grille fine. couper le zeste de citron en fines lamelles, les mettre dans une casserole d'eau froide faire bouillir 1 mn et verser dans l'eau froide. mélanger purée de p de terre avec les œufs, le sucre en poudre, le jus du citron et les zestes. préchauffer le four 180 o th 6 , mettre l'appareil dans un moule à manqué et faire cuire environ 30 mn. démouler et saupoudrer de sucre glace - à déguster sans modération.  
Idées de décoration

Télécharger les images (fichier PowerPoint 500Ko)

Joli, sympa et facile

Bûche de Noel

Charger la recette

Ca donne envie !